equipeabonnementboutiquepubContact

N°964 - Mars 2018 Profession Les tendances du TRM Des camions VO sur les bras Deux tendances se distinguent dans le monde du transport routier de marchandises aujourd'hui : d'une part les camions d'occasion ont du mal à s'écouler, ce qui change la donne du marché, d'autre part les transporteurs se concentrent toujours plus sur leur corps de métier, laissant aux constructeurs le soin de gérer l'entretien, le passage aux Mines, etc. Un certain tumulte a envahi le secteur des camions VO ces derniers temps : les camions qui ont plus de 500 000 km ne trouvent pas de débouché. En cause notamment, la faillite de l'Afrique (gros client pour les VO européens) et la baisse pendant trois à quatre ans du baril de pétrole suite à la guéguerre que se livrent les pays du Moyen-Orient. « Un caillou dans la chaussure de la profession du TRM », selon Jean-Marc Diss, président de la filière VI de la Csiam, car cet état de fait fait évoluer le modèle économique. Pour ne pas avoir à se retrouver avec sur les bras des camions qui ne trouvent plus preneur s'ils passent la barre des 500 000 km, les transporteurs ont en effet tendance à passer à la formule de la location, ou à l'achat avec engagement de reprise. Problème pour les constructeurs : chiffrer le prix auquel ils pourront reprendre les camions dans trois, voire sept ans... « Un pari sur l'avenir », conclut Jean-Marc Diss. Externalisation des services Autre évolution qui s'impose dans le monde du transport : la prise en charge par le constructeur de tous les services autour du véhicule : entretien, passage aux Mines, etc. « L'enjeu technologique est devenu tel que nos clients veulent se décharger de ces tâches. Ils ne peuvent plus se permettre d'avoir des véhicules non disponibles ». La mutation vers la location qui gagne aujourd'hui le secteur du camion a semble-t-il commencé par l'automobile, avant de toucher le Vul en 2014. Même constat du côté de Volvo : la bascule vers une demande accrue de services (dont notamment la gestion de flotte) a commencé en 2007, avec les nouvelles générations de transporteurs. « On va passer d'un coût de possession à un coût d'usage », résume Lionel Bertuit, le directeur commercial de Volvo Trucks. Ce que confirme Alain Thomas, son homologue chez Daf : « Les camions sont au maximum de leurs capacités techniques. Ce qui fait la différence, c'est la partie après-vente. C'est pourquoi on renforce nos équipes après-vente, avec des efforts axés sur la formation, l'animation et le réseau ». C'est davantage en amont que ça coince : les industriels que sont les constructeurs manquent cruellement de techniciens qualifiés : peintres, carrossiers, mécaniciens, et même secrétaires commerciales (un poste clé, selon Jean-Marc Diss)... Malgré la grande variété de postes proposés, les jeunes ne se bousculent pas au portillon. « Le marché doit faire face à trois grandes ruptures : technologique (avec l'arrivée des véhicules autonomes), digitale (connectivité en hausse) et sociétale ». Le défi fondamental à relever est de mettre en adéquation les ressources humaines et ces évolutions, estime Jean-Marc Diss. Voulant sensibiliser l'ensemble des acteurs concernés, le dirigeant de Mercedes-Benz Trucks estime que la filière doit apprendre à mieux communiquer auprès du jeune public pour « susciter des vocations ». C'est dans cette optique que de nombreuses initiatives seront mises en œuvre auprès des écoles et centres de formation au cours de l'année. La Fédération française de carrosserie (FFC) a également prévu de lancer dans les prochains jours une fondation pour soutenir ces actions. Voir aussi notre dossier formation p.?40... Marie FRÉOR Photos X D.R. Jean-Marc Diss n'est pas seulement patron de Mercedes Trucks. C'est en tant que président de la filière VI de la Csiam qu'il analyse le marché du VO et les tendances du marché. Le marché du camion continue sa progression L'analyse du marché 2017 pour le secteur du VI est très encourageante pour l'avenir proche : elle indique 50 428 unités vendues en plus de 5 t. Et en prévoit autant pour 2018. La Chambre syndicale internationale de l'automobile et du motocycle (Csiam) a analysé le marché 2017 des véhicules industriels de plus de 5 t. Elle a relevé une croissance de 7 % par rapport à 2016 (qui avait déjà connu une hausse de 13 % par rapport à 2015), et un niveau d'immatriculations qui se révèle le meilleur atteint depuis 2008. Même si la hausse du nombre de tracteurs vendus (+2,8 %) est bien moindre que le bond de 13 % relevé pour les porteurs, les tracteurs représentent encore un segment majeur avec près de 55 % de parts de marché total (27 639 unités, contre 22 788 porteurs). Thierry Archambault, Président-Délégué de la Csiam et Jean-Marc Diss, Président de la Branche VI de la Csiam, tablent sur un marché des VI encore en croissance en 2018, en particulier sur le segment des porteurs, porté par la construction et la distribution. Reste pour les constructeurs à faire face des délais de livraison qui s'allongent chez les carrossiers (surtout dans le secteur de l'isotherme, si l'on en croit Patrick Cholton, de la FFC), et un recrutement toujours plus difficile dans les ateliers, les métiers autour du VI n'ayant pas bonne presse auprès des jeunes, et encore moins de leurs parents. D'autre part, Patrick Cholton est d'avis que les carrossiers ne doivent pas louper le virage de l'impression 3D et de la réalité virtuelle ; des technologies qui devraient leur faire gagner « 30 à 40 % de rentabilité ». L'offre VO de Renault Trucks Renault, en plus de sa plateforme en ligne de vente de VO, a entrepris de transformer ses camions d'occasion pour les adapter à des usages très demandés. Des Renault T notamment y sont transformés en approche-chantier d'occasion Renault Trucks a lancé une plateforme en ligne de référencement de ses camions d'occasion, www.used-renault-trucks.com. Elle se limite pour l'instant à présenter ceux qui sont à vendre, avec la configuration du véhicule, le tarif, le kilométrage et surtout les coordonnées du point de vente Renault Trucks dans lequel le véhicule est disponible, mais l'objectif est d'en faire un réel site d'e-commerce à horizon 2020. Chaque camion est présenté avec une fiche produit et géo-localisé. Vendus exclusivement par les concessionnaires du réseau Renault Trucks, l'ensemble des véhicules disponibles sur la plateforme « Used Trucks » bénéficient du support technique 24/7. On y trouve notamment les VO labellisés Renault Trucks Selection (récents, sélectionnés, certifiés et accompagnés d'un ensemble de services adaptés au métier du client), ou encore la nouvelle gamme de camions d'occasion Renault Trucks X-Road, résultats d'une transformation des grands-routiers T ou Premium Route en approche chantier, qui manquent sur le marché européen de l'occasion. Ces véhicules sortent d'un atelier spécialisé de transformation de véhicules d'occasion de moins de cinq ans, baptisé Used Trucks Factory et intégré à l'usine de Bourg-en-Bresse. Pour cela, ils reçoivent de nouveaux pare-chocs acier, des pneus 315/80 à profil mixte, un emmarchement ultra résistant, un sommier de sellette renforcé et voient leur garde au sol rehaussée. Le mode off road est ajouté à leur boîte de vitesses et les logiciels moteur sont mis à jour. Autre opération opérée dans le nouvel atelier : des tracteurs sont transformés en porteurs, ce qui implique la dépose de la cabine, de la chaîne cinématique et des suspensions pour pouvoir changer les longerons. Tous les véhicules transformés bénéficient de la garantie constructeur. L'objectif est d'atteindre une capacité de 500 véhicules par an. - MF Pour apporter au marché européen de l'occasion les camions les plus demandés, Renault transforme des T ou des Premium Route en poids lourds d'approche chantier. La nouvelle plateforme en ligne de Renault Trucks permet de géolocaliser les camions d'occasion proposés partout en France, et de visualiser leurs caractéristiques. TruckStore, le VO par Mercedes Mercedes a lancé il y a plusieurs années son propre label VO, baptisé Truckstore, dans des concessions spécifiquement dédiées à ce segment. Dans l'Hexagone, trois sites Mercedes sont labellisé Truckstore, marque spécifique VO : à Gonesse, à Lyon et Molsheim (sud de Strasbourg). Chacun de ces établissements, doté d'un service commercial propre, propose au moins 400 camions et Vul révisés et prêts à reprendre la route, ainsi qu'un certain nombre de services (garantie, financement, location, expertise, etc.). Et pas seulement des Mercedes... Photos X D.R.