equipeabonnementboutiquepubContact

N°960 - Décembre 2017 Salon Solutrans 2017 Ça innove dur Les grandes nouveautés étaient au rendez-vous au salon de Lyon. Solutrans a accueilli plus de 900 exposants et marques, y compris les constructeurs de poids lourds au grand complet, ainsi que la plupart des carrossiers-constructeurs et des équipementiers. Etant contraints de boucler ce journal à la veille de l'ouverture de Solutrans, nous n'avons d'autre choix que de vous annoncer ce que les constructeurs et équipementiers ont bien voulu dévoiler à l'approche de ce salon déterminant pour la profession. Nous y reviendrons bien sûr le mois prochain, avec notamment les produits ayant reçu les Trophées de l'Innovation. Mais en attendant, voici les principales découvertes attendues chez les constructeurs de poids lourds (tous réunis à Solutrans, sans exception), les carrossiers et les manufacturiers... Renault Trucks Technologie et  D 100 % électrique Comme c'est la tendance aujourd'hui, les trois nouveautés chez Renault Trucks sont davantage axées « futur et technologie » que « produits ». Le procédé d'impression 3D métal du constructeur français pour la fabrication des moteurs devient une réalité : un proto de moteur complet DTI 5 à 4 cylindres Euro 6c a été conçu de manière virtuelle, avec des culbuteurs et supports de culbuteurs fabriqués par impression 3D métal et testés avec succès sur banc, durant 600 heures. Ce procédé a notamment permis aux ingénieurs de diminuer de 25 % (soit 120 kg) le poids du moteur. Par ailleurs, Renault fait la démonstration de la réalité augmentée appliquée au contrôle qualité moteur et expose l'Urban Lab 2 (voir LR n°956). La marque française a aussi mis au point un proto de D 100 % électrique de 13 t (livré à Delanchy pour livrer les Halles de Lyon-Paul Bocuse). Volvo Trucks Le FH au GNL On découvrira le FH bifuel GNL-gazole qui sera commercialisé à partir du printemps 2018 (voir LR n°959 p.74), ainsi que la série limitée FH Volvo Ocean Race et un espace « connectivité » avec les solutions Dynafleet en informatique embarquée et télématique (un domaine où Volvo revendique sa position de pionnier). Mercedes Un Econic en boîte semi-auto La présentation de la nouveauté, un produit de série, n'étant pas tout à fait prête au moment du bouclage du journal, nous nous rabattons sur une certitude : Mercedes présente à Lyon son Econic diesel en caisse frigo doté de la boîte semi-automatique PowerShift (photo du bas). Le constructeur vante l'intérêt de ce véhicule pour les livraisons urbaines, le chauffeur étant à hauteur des obstacles, piétons ou cyclistes, ce qui réduit les angles morts et les risques de chute lors de l'accès à bord. Ce véhicule est aussi dispo en version gaz en boîte Allison. Côté CharterWay (filiale de Mercedes), il est question de nouveaux services de location, voire plus si affinités... A suivre. Daf Des nouveaux contrats Hormis l'exposition de sa gamme complète, le constructeur hollandais sensibilise à ses services, avec notamment ses nouveaux contrats MultiSupport (Full Care Connected, Optimum Fleet Care), Paccar Financial (location opérationnelle et assurances), Paccar Parts (TRP, PPFS, SPI pour Single Point invoicing), Used Trucks (First Choice) et Daf Connect. Scania Un moteur de 410 ch au gaz Outre sa nouvelle gamme XT dédiée aux véhicules construction (dotée d'un pare-chocs extrêmement solide qui avance de 150 mm à l'avant de la cabine), la grosse nouveauté chez Scania est son 13-litres gaz de 410 ch destiné au secteur des grands-routiers ou de la construction. L'OC13 est basé sur le 13-litres classique, mais avec bougies d'allumage et combustion complète, fonctionnant sur le principe Otto (moteur à explosion), comme ceux d'Iveco. Scania annonce pour ce moteur un intervalle de 45 000 km entre les révisions (contre 30 000 pour les générations précédentes de moteurs au gaz) et promet un rendement équivalent à celui d'un 410-chevaux au diesel. Proposé avec l'Opticruise (la boîte de vitesses automatisée Scania), il peut fonctionner indifféremment au GNL ou au GNC, selon les options de réservoirs choisies, avec respectivement une autonomie de 1 100 km sur le plat ou de 500 km. Petit détail bien vu : les ingénieurs Scania ont placé les valves du réservoir vers l'arrière, pour réduire le risque d'endommagement en cas d'impact. Man Un TGL 100% électrique Le munichois expose sa vision du futur. Le constructeur dévoilera ainsi un TGS de distribution 100% électrique (d'où son nom eTruck) qui opère aujourd'hui en Autriche et dont le lancement est prévu en 2019. Solutrans sera aussi l'occasion de découvrir le boîtier télématique qui équipe toute la gamme Man depuis août dernier. Baptisé Man Digital Services, ce bouquet de services en ligne de la marque permet aux différents acteurs de la chaîne logistique (de l'affréteur au destinataire, en passant par l'expéditeur, le transporteur et le conducteur) de bénéficier de la même information et d'un système d'applications identique. En parallèle, l'accent sera mis sur la vision du groupe Volkwagen dans le domaine des véhicules autonomes, connectés et fonctionnant grâce à des énergies propres. Iveco La transition énergétique à l'honneur Signe des temps, le stand de l'italien est composé à plus de 50 % par des véhicules à traction alternative (GNC, GNL, électrique), dont bien sûr le nouveau Stralis NP 460, équipé du moteur au gaz Cursor 13, ainsi que le Stralis X-Way, (nouveau camion d'approche chantier) en version gaz naturel (voir aussi p.66 pour ces deux modèles). Par ailleurs, l'Eurocargo est proposé en suspensions pneumatiques intégrales, avec à la clé moins de bruit et de vibrations et l'adaptation possible à différentes hauteurs de chargement. Cet Eurocargo Full Air Suspension est disponible en 18 et 19 t, en 250, 280 ou 320 ch. Enfin, la toute nouvelle gamme Daily Blue Power peut accéder aux centres-villes à toute heure grâce à ses trois technologies au choix : au GNC ; en Euro 6 répondant à la réglementation RDE (Émissions en condition réelle de conduite) ; électrique (avec une autonomie de 200 km et une batterie rechargeable en deux heures en mode rapide). Marie FRÉOR N°960 - Décembre 2017 72 Photos X D.R. Le Berliet GLR, Camion du siècle Le salon lyonnais expose une pièce emblématique de la collection de la fondation Berliet. La fondation Berliet a choisi pour Solutrans un camion-citerne GLR 8 M2 de 1960 aux armes d'Huiles Berliet. Un joli témoignage de la pérennité de l'activité nonagénaire de cette filiale des groupes Total et Volvo, créée en 1926 par Marius Berliet. Le GLR, lancé en 1950 en 13,5 t de PTC, évoluera jusqu'à 19 t et une puissance de 150 ch en 1986 (sous la marque Renault). Doté d'une cabine semi-avancée, d'un vrai tableau de bord, d'un plafonnier électrique et d'un siège réglable, il offrait à l'époque un confort inégalé. D'où son élection en 1994 au titre de Camion du siècle par un jury réuni à l'initiative de notre magazine. Robuste, économique, supportant allègrement la surcharge, le Berliet GLR a été utilisé dans de nombreux pays en version routier, chantier, militaire...