equipeabonnementboutiquepubContact

Breves SEJT

Rechercher dans nos brèves :


Mise en ligne le 13/06/2018 13:16:50 Référence : 46706

Les eurodéputés mis en garde contre le dumping social

Comme l'OTRE (voir 46705), divers syndicalistes se mobilisent pour que les eurodéputés rejettent en plénière des décisions prises le 4 juin dernier par certains d'entre eux au sein de la commission Transport du Parlement européen. « Le risque c'est que nous perdions en France encore des emplois dans le transport routier de marchandises », a averti Alain Sutour, responsable international du transport routier pour le syndicat français CGT, lors d'un point presse au parlement européen à Strasbourg. « Car le travail sera fait par nos collègues d'Europe centrale et orientale avec la complicité d'un certain nombre de parlementaires européens et des gouvernements d'Europe de l'est », a-t-il poursuivi. Notre confrère Le Figaro rappelle les grandes lignes du dossier : depuis que la Commission européenne a proposé le 31 mai 2017 de réformer les règles sociales de ce secteur, deux blocs s'affrontent : d'une part les pays de l'Est, auxquels se sont alliés le Portugal et l'Espagne, et de l'autre les pays de transit, la France, l'Allemagne et le Benelux. Les premiers accusent les seconds de protectionnisme, qui eux leur reprochent de favoriser le dumping social. Les gouvernements bulgare, polonais et hongrois « sont en train de vendre leur main-d'œuvre en quelque sorte comme esclaves », a affirmé M. Sutour. Le Figaro rapporte aussi les propos de son confrère de la Fédération européenne des travailleurs des transports, Roberto Parrillo, qui vont dans le même sens : « En Roumanie, ils ont un salaire minimum brut de 350 euros, plus 45 euros au noir par jour. Quand vous ne travaillez pas, vous n'avez rien, quand vous êtes malade, vous n'avez rien, quand vous êtes en vacances, vous n'avez rien. C'est de l'esclavagisme moderne ! ». A suivre demain... - MF

 Reproduction autorisée avec mention Transporteurs.net

 Envoyer cette brève

  Commentaires

  Recevoir notre Newsletter

Taxes PL en Europe
Pour mieux s’y retrouver
En attendant que l’Europe adopte une directive excluant tous les systèmes de taxation des camions basés sur le temps, c’est-à-dire ceux qui imposent ... +

Dans Les Routiers de décembre 1987
Plus de 30 ans déjà...
Se pencher sur le contenu des numéros des Routiers datant de 20, 30 ou 40 ans permet de mieux mesurer les progrès accomplis en matière de transport ... +

Le tachygraphe intelligent
Ce qu’il nous prépare
Qu’il s’appelle SE5000 Connekt chez Stoneridge ou DTCO 4.0 chez Continental VDO, un tachygraphe dernière génération devra être installé à bord des ... +

Sébastien Gauthier, petit patron
Il a pu rebondir
Personne n’est égal devant l’épreuve. Alors que Pierre Audet (voir LR n°965) commence tout juste à reprendre la route à plein temps sous surveillance ... +

Suite au drame de Gênes
Le serpent de mer de l’écotaxe
Le drame de l’effondrement du viaduc de Gênes oblige l’Etat français, comme les autres pays de l’UE, à faire face à la vétusté de ses propres ... +

Audrey Florenceau, 29 ans, routière sourde
Envers et contre tout
La Snat, entreprise de transports organisée en coopérative, a donné sa chance à Audrey, une jeune routière qui souffre de surdité. Un handicap ... +

Dans Les Routiers d’octobre 1987
A la une il y a 31 ans
Et si on faisait un bond de 31 ans en arrière ? Retour sur les principaux sujets traités dans le journal d’octobre 1987, alors que la puissance ... +

IAA 2018
Une ère nouvelle se profile
Pour cette nouvelle édition de l’IAA, la grand-messe mondiale du camion qui se déroule à Hanovre fin septembre, la rédaction des Routiers est ... +

Année