equipeabonnementboutiquepubContact

Breves SEJT

Rechercher dans nos brèves :


Mise en ligne le 14/05/2019 11:51:55 Référence : 48473

Des solutions pour sauver le train de primeurs Perpignan-Rungis exploité par Roca et Rey ?

Depuis quelques jours, la menace de fermeture de la liaison ferroviaire entre Perpignan et Rungis agite les médias. En cause, la vétusté des 82 wagons de ce train vieux réfrigéré de 40 ans. Pour les transporteurs Roca et Rey, qui en sont les principaux utilisateurs, cela coûterait bien trop cher de louer des wagons neufs, comme le leur demande la SNCF, qui n'en est pas propriétaire... Ils n'ont donc d'autre choix que de mettre fin au contrat qui les lie à la SNCF et arrive à échéance fin juin.

Alors que toutes les politiques actuelles tendent à limiter le nombre de camions sur la route, cette décision de fermeture entraînerait le report sur la route du transport de 400 00 t de fruits et légumes de fruits et légumes par an, soit 25 000 camions de plus, selon les évaluations.

Roca notamment se prépare donc à une restructuration interne. Après la suppression de l'autre train Perpignan-Rungis en 2016 pour manque de rentabilité, ça compromet fortement le fonctionnement du marché de Rungis (le plus grand marché alimentaire du monde), qui avait très fortement investi pour se mettre aux normes en 2011.

Le feuilleton n'est cependant pas terminé. La CGT de Perpignan sud a lancé une pétition rappelant que les portiques écotaxe devaient servir à financer le développement du fret ferroviaire. De son côté, la ministre des Transports Elisabeth Borne affirme de ne pas pouvoir se résoudre à un tel contresens écologique et compte réunir cette semaine l'ensemble des acteurs pour "trouver une solution. Il semble par ailleurs que Rungis soit prêt à débourser 300 000 euros pour aider Roca et Rey à louer temporairement des wagons plus modernes. Rien n'est donc perdu. A suivre. - MF

 Reproduction autorisée avec mention Transporteurs.net

 Envoyer cette brève

  Commentaires

  Recevoir notre Newsletter

Anne Pugnet
Spécialité : transport de chevaux
Basée dans le Pays de Gex, dans l’Ain, Anne Pugnet combine trois passions : le voyage, les camions et les chevaux... Même si, à 62 ans, elle commence ... +

Volvo Connect
Tous les services en un coup d'œil
Volvo Connect est une base sur laquelle les clients de Volvo Trucks (dont les patrons chauffeurs) peuvent souscrire aux services (payants) qui leur ... +

L’Optifuel Lab 3
Objectif : 13 % d’économies de carburant
Nom de code : Falcon. Ce n’est pas une opération mise en place par les services secrets, mais un projet de véhicule très réaliste, l’Optifuel Lab ... +

Transparence dans la consommation des camions
C’est parti pour Vecto !
Depuis le 1er janvier 2019, les constructeurs doivent passer à la moulinette du logiciel Vecto tous les poids lourds neufs de 16 t et plus qui ... +

Transport d’œuvres d’art
Un travail d’orfèvre
C’est une branche très spéciale du transport routier, puisque la marchandise elle-même a en général une valeur qui dépasse celle de l’ensemble ... +

Evénements et nouveautés en 2018
Une année dans le rétro
En 2018, le transport routier a connu une croissance importante, malgré des règles de travail très strictes et des événements perturbateurs... Nous ... +

Taxes PL en Europe
Pour mieux s’y retrouver
En attendant que l’Europe adopte une directive excluant tous les systèmes de taxation des camions basés sur le temps, c’est-à-dire ceux qui imposent ... +

Dans Les Routiers de décembre 1987
Plus de 30 ans déjà...
Se pencher sur le contenu des numéros des Routiers datant de 20, 30 ou 40 ans permet de mieux mesurer les progrès accomplis en matière de transport ... +

Le tachygraphe intelligent
Ce qu’il nous prépare
Qu’il s’appelle SE5000 Connekt chez Stoneridge ou DTCO 4.0 chez Continental VDO, un tachygraphe dernière génération devra être installé à bord des ... +

Année