equipeabonnementboutiquepubContact

Breves SEJT

Rechercher dans nos brèves :


Mise en ligne le 14/09/2020 09:31:23 Référence : 51287

Conclusions pour le TRM de la Convention citoyenne pour le climat : « Une absence totale de dialogue »

Dans un communiqué commun, les organisations patronales TLF, FNTR et OTRE font un point sur la réunion de présentation des mesures proposées pour le secteur du TRM par la Convention citoyenne pour le climat. Elles dénoncent des mesures inadaptées et une absence totale de dialogue et de possibilité de négocier. « Au-delà de l'objectif partagé par tous, ce fut une réunion sans espace de concertation qui devrait pourtant trouver sa traduction dans un futur projet de loi. L'enjeu est pourtant crucial pour la profession ».

Cette réunion qui était organisée par les ministères de la Transition écologique et des Transports, auxquels les organisations professionnelles ont fait part de leurs interrogations et des inquiétudes des entreprises sur les mesures retenues par Emmanuel Macron, « gouvernées par la volonté de réduire la part modale du transport routier au profit du ferroviaire ».

Pour rappel, ces mesures visent à imposer une formation des conducteurs routiers à l'écoconduite tous les deux ans, supprimer la ristourne gazole dont bénéficient les transporteurs routiers moyennant des aides à l'acquisition de véhicules propres, instaurer une vignette PL tout en supprimant la taxe à l'essieu et imposer des clauses environnementales dans les contrats de transports. « Ces mesures sont décalées avec les exigences de compétitivité économique et européenne et les directives existantes », soulignent TLF, FNTR et OTRE, qui suggèrent d'appréhender la complémentarité des modes plutôt que de les opposer et déplorent que les efforts volontaires des entreprises pour réduire leurs émissions ne soient pas vraiment pris en compte.

Le contrat de transition énergétique pour le secteur qui devait être signé en mars dernier et était, lui, préparé en concertation avec le secteur du TRM, a-t-il été substitué par les mesures annoncées par les ministères ? Qui est l'interlocuteur des organisations professionnelles pour construire la transition énergétique du secteur pour les 20 prochaines années ? Le Parlement ? Le gouvernement ? La convention citoyenne pour le climat ? Ou le président de la République ? Autant de questions qui n'ont pas de réponse claire. - MF

 Reproduction autorisée avec mention Transporteurs.net

 Envoyer cette brève

  Commentaires

  Recevoir notre Newsletter

La guerre contre l’obésité
Les poids lourds catégorie super light
La guerre contre le surpoids ne concerne pas seulement les hommes et les femmes qui se nourrissent mal. Les camions aussi sont concernés par ce ... +

Travailler dans le transport routier
Formé, embauché !
Le transport routier est l’une des branches professionnelles offrant le plus grand nombre de débouchés, avec un choix de plus de 100 métiers ! ... +

Formations obligatoires
Une FCO sur le vif
On voulait se faire une idée in situ du sentiment des routiers à l’issue de leur FCO. Le centre AFT de Gennevilliers nous a ouvert ses ... +

CAP et Bac pro
Un bon sésame pour la vie professionnelle
Il semble qu’un CAP ou Bac Pro en conduite routière soit le diplôme de l’enseignement professionnel le plus difficile à obtenir… mais aussi le moyen ... +

Bilan et perspectives des véhicules industriels
Les best-sellers du marché
Traditionnellement, l’Observatoire du véhicule industriel (OVI) présente le bilan économique de l’année passée et lève le voile sur 2014. Le marché ... +

Magazine