equipeabonnementboutiquepubContact

Breves SEJT

Rechercher dans nos brèves :


Mise en ligne le 30/11/2021 - 8:14 Référence : 56996

Toyota lance son Proace City Electric, une réponse aux ZFE

Sur le segment des fourgons de 2,5 t de PTAC (compacts à grand volume), Toyota lance sur les routes européennes son Proace City Electric (100% électrique comme son nom l'indique), dont les frères jumeaux chez PSA s'appellent Citroën ë-Berlingo Van, Peugeot e-Partner et Opel Combo-e. Tous les quatre ont pour challenger le nouveau Renault Kangoo ZE.

Ainsi équipés, les artisans et transporteurs du dernier kilomètre peuvent accéder aux zones urbaines à faibles émissions (ZFE). Non seulement le Proace City produit une impression de conduite très agréable, confortable et silencieuse, mais il a quelques avantages par rapport à ses « frères », qui le rendent plus intéressant en termes de tarif à équipement équivalent (avec plus de 1000 euros de moins).

D'abord, il est équipé de série du « Moduwork », c'est-à-dire de la possibilité de baisser la banquette côté passager pour gagner de la longueur de chargement (à 3,09 m sur la version medium, 3,44 m sur la version longue). Ensuite, il dispose de série de deux câbles, mais aussi d'un chargeur triphasé embarqué, ce qui le rend compatible avec l'ensemble des bornes existantes, avec notamment un temps de recharge de 4 heures 30 sur une wallbox (au lieu de 9 heures grâce la puissance de 11 kWh acceptée par le chargeur).

Sur le réseau domestique, il faut 27 heures (!), et sur un chargeur rapide en courant continu, 30 minutes suffisent. L'autonomie est évaluée par Toyota à maxi 280 km. Soulignons l'appli MyT qui, pour un 4,95 euros par mois, donne accès à 100% du réseau de charge public avec la carte Toyota network charging.

A noter que la batterie de 50 kWh du Procace City Electric ramène sa charge utile à 800 kg au lieu d'1 t en version diesel (plus 750 kg de capacité de remorquage). Par contre, il offre les mêmes capacités de chargement qu'un modèle conventionnel. Côté puissance, ses 100 kW en mode power sont équivalents à 136 ch. C'est au conducteur de choisir s'il veut récupérer de l'énergie cinétique au freinage, en appuyant sur le bouton B (comme break). Son prix ? 33 000 euros pour sa version « business » (la plus équipée), qui intègre notamment une caméra de recul. - MF

 Reproduction autorisée avec mention Transporteurs.net

 Envoyer cette brève

  Commentaires

  Recevoir notre Newsletter

La guerre contre l’obésité
Les poids lourds catégorie super light
La guerre contre le surpoids ne concerne pas seulement les hommes et les femmes qui se nourrissent mal. Les camions aussi sont concernés par ce ... +

Travailler dans le transport routier
Formé, embauché !
Le transport routier est l’une des branches professionnelles offrant le plus grand nombre de débouchés, avec un choix de plus de 100 métiers ! ... +

Formations obligatoires
Une FCO sur le vif
On voulait se faire une idée in situ du sentiment des routiers à l’issue de leur FCO. Le centre AFT de Gennevilliers nous a ouvert ses ... +

CAP et Bac pro
Un bon sésame pour la vie professionnelle
Il semble qu’un CAP ou Bac Pro en conduite routière soit le diplôme de l’enseignement professionnel le plus difficile à obtenir… mais aussi le moyen ... +

Bilan et perspectives des véhicules industriels
Les best-sellers du marché
Traditionnellement, l’Observatoire du véhicule industriel (OVI) présente le bilan économique de l’année passée et lève le voile sur 2014. Le marché ... +

Magazine