logo

 

Laissez-nous votre email
pour recevoir notre newsletter :

282852


Fermer

logo
     Se connecter
     Se connecter

Actualités
de la route et des transports
Recevoir notre Newsletter
Articles en accès libre
1. Choisissez un n°
2. Puis un article
Actualités de la route et des transports


24 novembre 2023 - (60863)

LÉGISLATION

Normes CO2 des PL et des bus : les eurodéputés votent –45 % d'ici 2030, –65% d'ici 2035 et –90 % d'ici 2040

En octobre, on annonçait les objectifs ambitieux de réduction d'émissions de CO2 pour les poids lourds proposés par la Commission (voir 60723). Ils ont été confirmés par la séance plénière du Parlement européen, qui a voté en faveur d'une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 45 % d'ici à 2030 et de 90 % d'ici à 2040 que les camions de plus de 5 t vendus en 2019.

Pour les autobus, les parlementaires veulent aller un peu plus loin que la Commission européenne, en proposant que les nouveaux autobus n'émettent plus de gaz à effet de serre dès 2030, avec une dérogation de cinq ans pour les flottes roulant au biogaz.

En privilégiant les solutions électrique et hydrogène, les députés européens ont exclu de fait le biogaz (bioGNV), malgré quelques inflexions, s'indignent les collectivités territoriales de l'Ouest, qui sont mobilisées pour réintégrer le bioGNV dans le processus législatif européen.

Avec l'ensemble de la filière, elles militent pour que le bioGNV soit reconnu dans la décarbonation du transport lourd, au même titre que les autres solutions décarbonées. Le bioGNV est une solution qui a fait ses preuves et dans laquelle les collectivités ont largement investi (stations de distribution de biogaz par exemple, notre photo).

Lors du salon des maires cette semaine, elles ont renouvelé leur appel à faire reconnaître le bioGNV comme solution pérenne indispensable au mix énergétique. Rejointes par d'autres collectivités et de nombreux acteurs de la filière, elles entendent peser auprès des dirigeants français et européens, avant décision définitive de l'Europe au premier trimestre 2024. - MF

Partager
Les élus de Territoire d’énergie Pays de la Loire entrent en résistance pour faire valoir le biogaz auprès des décideurs européens.

Les élus de Territoire d’énergie Pays de la Loire entrent en résistance pour faire valoir le biogaz auprès des décideurs européens.

Les élus de Territoire d’énergie Pays de la Loire entrent en résistance pour faire valoir le biogaz auprès des décideurs européens.

Les élus de Territoire d’énergie Pays de la Loire entrent en résistance pour faire valoir le biogaz auprès des décideurs européens.


 
Articles en accès libre
1. Sélectionnez un numéro
2. Choisissez un article en accès libre