logo

 

Laissez-nous votre email
pour recevoir notre newsletter :

500015


Fermer

logo
     Se connecter
     Se connecter

Actualités
de la route et des transports
Recevoir notre Newsletter
Articles en accès libre
1. Choisissez un n°
2. Puis un article
Actualités de la route et des transports


12 février 2024 - (61291)

FAIT DIVERS, SOCIÉTÉ

Nouveau drame évité dans un tunnel... Un routier polonais cité en héros

Chaque jour, des conducteurs professionnels adoptent les bons réflexes afin d'éviter des accidents et des suraccidents, ou en prodiguant les gestes de premiers secours. Lorsqu'un journal de 20 heures d'une grande chaîne reprend les hommages des sauveteurs envers le comportement exemplaire d'un routier, il faut s'en faire l'écho.

Samedi soir, France 2 a relaté ce qui s'est passé en milieu de semaine sous le plus long tunnel d'Allemagne (7,9 km), celui de Rennsteig sur l'A71, près de la forêt de Thuringe. Une nouvelle fois, c'est l'essieu arrière d'un ensemble porte-voitures qui a pris feu, notamment sur les petites roues de la remorque. Comme trop souvent, le feu s'est rapidement communiqué aux voitures d'occasions chargées.

Le conducteur, un Polonais, a découvert dans ses rétros un dégagement de fumée. Il s'est arrêté dès le 2e kilomètre. Grâce à son analyse, à son calme et à courage, au lieu de prendre la fuite et de chercher à donner l'alerte, il a compris que son moteur n'étant pas touché, il pouvait chercher à sortir du tunnel afin que la fumée ne constitue un piège mortel pour les autres usagers. La chance était avec lui.

Le feu a pris de l'ampleur certes, un réservoir d'une voiture située à l'arrière a même explosé, mais à 90 km/h, il a pu rouler six kilomètres et immobiliser son ensemble à la sortie du tunnel, avant de fuir en courant ! Six des neuf voitures qu'il transportait étaient déjà la proie des flammes qui avaient atteint le porteur. Les pompiers ont été alertés par le régulateur qui observait les images filmées par les caméras à l'intérieur du tunnel.

Le responsable des pompiers a tenu à rendre hommage à ce routier Polonais de 41 ans, car l'intervention devenait beaucoup plus simple à l'extérieur. Le drame du Mont Blanc nous a appris qu'un incendie dans un espace confiné transforme un tunnel en four, avec une température qui monte à 1400°. La fumée toxique, qui peut tuer les autres usagers, prive d'oxygène les moteurs des camions de pompiers classiques, qui ne peuvent pas approcher le brasier !

Gilbert Degrave n'avait pas été en mesure de sortir du tunnel, car c'est son moteur qui avait pris feu ! C'est une accumulation de lacunes et d'erreurs des exploitants franco-italiens du tunnel du Mont-Blanc qui avait provoqué la tragédie (39 morts) en 1999 en France. - AL

Partager


 
Articles en accès libre
1. Sélectionnez un numéro
2. Choisissez un article en accès libre