logo

 

Laissez-nous votre email
pour recevoir notre newsletter :

 


Fermer

logo
     Se connecter
     Se connecter

Articles en accès libre
1. Choisissez un n° 2. Puis un article
Articles en accès libre
1. Sélectionnez un numéro
2. Choisissez un article en accès libre
Actualités de la route et des transports
Actualités de la route et des transports

Recevoir notre Newsletter

25 avril 2022 - (57900)

SOCIAL

Belgique : plus de 35 chauffeurs bulgares bloqués par les autorités

Victimes de dumping social, plus de 35 chauffeurs bulgares qui prenaient leur repos hebdomadaire à Tessenderlo, où se situe une « base de services » de la société bulgare Kumas Trans, se trouvent bloqués là-bas suite à une action coordonnée des services d'inspection, de la police fédérale et du parquet dans cette ville flamande de Belgique.

Le syndicat belge de salariés UBT-FGTB rapporte qu'après une journée d'interrogations, tous les véhicules de la firme Kumas Trans ont été saisis, tandis que les chauffeurs ont été hébergés dans un hôtel voisin. N'étant plus payés depuis deux mois, ils n'ont ni argent ni véhicule pour travailler ou pour retourner en Bulgarie. Ils ont tout juste pu récupérer leurs effets personnels.

Tous ont raconté au syndicat qu'ils arrivent à Tessenderlo soit avec leur camion bulgare, soit avec leur propre voiture s'ils doivent rouler ici avec un camion belge. Chaque chauffeur a un contrat bulgare alors que leur employeur est actif en Belgique et ne possède qu'une boîte aux lettres en Bulgarie. Chaque chauffeur a par conséquent droit aux conditions de travail et de salaire en vigueur en Belgique. Mais la grande majorité d'entre eux n'a plus reçu de salaire depuis deux mois.

L'UBT, qui dénonce ce cas typique de dumping social et d'exploitation de conducteurs par un employeur véreux belge, va assister les chauffeurs bloqués en leur trouvant éventuellement un emploi décent ou en les rapatriant chez eux. Le syndicat compte aussi saisir l'Autorité européenne du travail (ELA), afin que celle-ci s'assure que les services d'inspection bulgares intentent une action contre l'entreprise en Bulgarie. - MF

Partager