logo

 

Laissez-nous votre email
pour recevoir notre newsletter :

 


Fermer

logo
     Se connecter
     Se connecter

Actualités
de la route et des transports
Recevoir notre Newsletter
Articles en accès libre
1. Choisissez un n°
2. Puis un article
Articles en accès libre
1. Sélectionnez un numéro
2. Choisissez un article en accès libre
Actualités de la route et des transports


25 janvier 2023 - (59288)

LÉGISLATION

Les conducteurs routiers de l'UE doivent pouvoir prouver leur niveau de formation

Entré en vigueur le 12 janvier 2023, un texte paru au Journal officiel de l'Union européenne, relatif à la formation initiale et continue des conducteurs routiers dans tous les des États membres, remet les points sur les i sur ce point, sans aucune nouveauté en termes de disposition.

Pour s'assurer partout que les conducteurs bénéficient d'un niveau minimal de formation, il y est précisé que tous doivent être munis d'un « certificat d'aptitude professionnelle » (CAP) attestant de leur qualification initiale et de leur formation continue. Rien à voir avec notre CAP national, qui se passe chez nous en un ou deux ans et dont le contenu est dédié à un métier ou à un autre.

Les centres de formation délivrant ces « CAP » doivent être agréés par les autorités compétentes du pays. Cette directive vaut aussi bien pour des ressortissants d'un État membre que pour des ressortissants de pays tiers employés dans une entreprise établie dans un État membre. - MF

Partager